Diaporama |  Zoom 
Vincent W Sabatier - DIRTY HARRY / VINCENT SABATIER
DIRTY HARRY / VINCENT SABATIER
DIRTY HARRY 2017 / vincent Sabatier / fibre, résine, vinyle transparent et toile / 120 x 80 / 10 kg / “résin’art” / N° 017 / OEUVRE UNIQUE

DIRTY HARRY 2017 / vincent Sabatier / fibre, résine, vinyle transparent et toile / 120 x 80 / 10 kg / “résin’art” / N° 017 / OEUVRE UNIQUE

- 2600€ Disponible -

Peinture

Vincent W Sabatier

Retour
Présentation
SabatierAprès l’obtention du diplôme National supérieur en Expression plastique des Beaux Arts de Grenoble, je me suis orienté vers le stylisme et la communication. Quinze ans plus tard et après des expériences riches et variées, j’ai décidé de me recentrer sur mes premières préoccupations philosophiques et de démarrer ma carrière artistique. Beaucoup de reflexions et de recherches plus tard, j’ai crée un nouveau concept et une technique inédite.
Durant mes cinq années d’étude, j’ai découvert et travaillé un matériau qui m’inspire encore aujourd’hui : La résine. Ensuite, mon expérience professionnelle dans le textile m’a fait découvrir le sublime art de la sérigraphie. Ces deux expériences particulièrement marquantes et m’inspirant, j’ai décidé de les coupler pour ne faire qu’un, une nouvelle technique en somme. J’ai ainsi crée et déposé le brevet du concept de fabrication de celle-ci que je qualifierais de ?2d augmentée?.
La résine d’inclusion me permet de partir d’un état liquide pour arriver à un état solide, avec la possibilité de la modifier et la transformer au gré de mes besoins. En y incorporant de la fibre de verre, je crée un support où j’inclue par différentes couches mes collages, sérigraphies et dessins inspirées de mes propres photographies ou d’images emblématiques de notre société.
Travaillant sur les relations humaines, le partage, les échanges, le flux et le reflux, le materiau de la fibre, par son tissage aléatoire en est la représentation et la résine devient son liant. Les bords des œuvres sont bruts et imparfaits, tout comme l’est l’être humain dans sa relation avec autrui. Ces œuvres sont optimistes et colorées, reflet de ma propre personnalité et de l’utopie dans laquelle j’aspire souvent à vivre.

À la fois reflet de l’âme et miroir de la culture, les œuvres sont une vision qui mène à l’émerveillement. L’œil du spectateur s’imprègne d’un univers coloré et plein d’imprévus.
Je ne signe pas de mon nom, j’appose mon empreinte digitale. A la fois hautement plus personnelle physiquement mais aussi plus anonyme visuellement, celle-ci interpelle. Par l’originalité, la vitalité et la technique, ces œuvres ne laissent pas indifférents. Malgré l’éventail des thèmes abordés, les œuvres sont donc très identifiables.




Donc démarrer une carrière artistique, j’ai voulu apporter quelque chose de nouveau, un nouveau concept, supprimer le chassis, le cadre et la toile.


Etudiant, je travaillais beaucoup la résine en sculpture et après dans le textile, les prints et la sérigraphie en 2D. j’ai déposé donc un concept de fabrication de mes œuvres utilisant ces différentes techniques, elles deviennent ainsi une 2d augmentée.


J’ai décidé donc de partir de l’état liquide pour arriver à un état solide, avec la possibilité de le modifier et le transformer au gré de mes besoins. J’ai donc choisi de créer mes supports à partir de résines d’inclusions et de fibre de verre, ou je pourrai inclure par différentes couches mes collages, sérigraphies et dessins.



Pourquoi la résine et la fibre ?, travaillant sur les relations humaines, le partage, les échanges, le flux et le reflux, pour moi la fibre par son tissage aléatoire représente ces échanges et la résine devient un liant de ceux-çi, l’effet craquelé sur mes œuvres est là pour rappeler que les relations humaines sont fragiles et qu’il faut essayer de les préserver, les bords bruts sont là eux dans l’idée que les mauvaises relations sont chassées vers l’extérieur, mes œuvres sont tout en douceur, optimisme et colorées pour amener toujours à partir de sujet de société, une reflexion et une vision optimiste.


De plus, tous mes tableaux entre la 2D et la 3D ne sont pas signés, j’appose simplement mon empreinte digitale car je préfère laissant une empreinte visuelle aux spectateurs que mon nom. Par mon originalité et le traitement de mes tableaux même si les thématiques sont souvent totalement différentes, les spectateurs se rappellent de mes tableaux qui ne laissent pas indifférents.
Inscriptions

Artiste ? Galerie d’art ?
Créez votre page sur Artisho !


Recherche
Envoyer la page à un ami
Précédent / Suivant


Frederik Sordel
Anne Rene De Cotret
Newsletter
Partager sur d’autres réseaux

Partager sur Google Partager sur Scoopeo Partager sur Wikio Partager sur MySpace Partager sur Yahoo Buzz Changer mon statut sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur del.icio.us Partager sur Reddit Partager sur Digg Partager sur BlogMarks Partager sur LinkedIn Partager sur Viadeo Partager sur Netvibes Changer mon statut sur HelloTxt